Le Basilic

Publié le par Blonde and Peonies

Hello tout le monde j'espère que vous allez bien, aujourd'hui je vous propose de parler du Basilic. 

Le basilic est une bête légendaire, souvent présenté comme un reptile, mentionné dès l'antiquité gréco-romaine comme étant un petit serpent au venin et au regard mortels. Le nom de "basilic" est issu du grec ancien "basilískon", diminutif de "basileús" en latin, qui signifie "roi" ou "petit roi". Le basilic était considéré comme le roi des serpents, d'où ce nom. Les Romains le nommaient "sang de Saturne".

Durant le Moyen Âge, il fut plus souvent décrit comme un mélange de coq et de serpent. Il mesure 50cm environ. Il a des pattes et une tête de coq et des ailes. Couvert de plume ou d’écailles, il porte parfois une couronne ou une tache blanche sur la tête. C’est probablement cet ornement qui lui a valu son nom venu du grec "basileos" qui signifie roi. Le regard de se reptile provoque une mort immédiate.

Le cri du coq est aussi une bonne arme contre le basilic, à peine entend-il le cocorico qu’il en meurt. Le basilic vient d’un œuf de poule (féconder par un coq) et qui aurait été couvé par un crapaud.

Le Basilic

Dans l’antiquité romaine on disait que Le basilic est censé être né, comme la plupart des serpents mentionnés par la mythologie grecque, du sang qui coula de la tête tranchée de la Gorgone Méduse alors que Persée volait en la tenant dans sa main. A cette époque on représente Le basilic, comme un petit serpent

Au Moyen Âge et notamment en France, l'apparence du basilic se modifia : décrit comme un serpent à l'origine, il devint bipède et couronné et se vit attribuer une paire d'ailes souvent épineuses, de reptile ou un crochet au bout de la queue. Il prit généralement l'apparence d'un coq démoniaque à queue de dragon ou de serpent aux ailes de chauve-souris, ou d'un petit dragon d'une quinzaine de centimètres. Le basilic devient une sorte de lézard monstrueux mesurant de 10 cm à 2 mètres, doté de 8 pattes, et de solides écailles, et parfois d'un bec. Cet être fabuleux est l'incarnation même du pouvoir royal qui foudroie ceux qui lui manquent d'égards. C'est l'un des symboles de Satan et la représentation du danger mortel que l'on ne peut éviter à temps et dont seule la protection d'un ange divin peut préserver.

Le Basilic

L'habitat naturel du basilic serait les désert aride qu'il aurait créé lui-même en anéantissant toute végétation par son souffle venimeux. La belette est son ennemi le plus mortel, qui seule peut l'affronter sans craindre son poison ni son regard. Selon certaines légendes, certains basilics pouvaient être bicéphales

Il est été popularisé par J.K. Rowling et par son apparition dans le deuxième film de la saga Harry Potter intitulé La Chambre des Secrets, ce serpent monstrueux fait partie de la mythologie européenne et du folklore médiéval depuis la Grèce antique. Cette bête mythique est notamment présente dans la culture roumaine sous le nom de "Vasilisc". Et le roi des serpents est aussi très souvent représenté avec des plumes et des ailes. Le Basilic a aussi la capacité de projeter son venin toxique jusqu'à 10 mètres. Son venin est mortel, sans antidote.

Le Basilic

C’est en France, au moyen-âge que l'on commence à représenter le Basilic sous les traits d'une créature  mi-oiseau, mi-serpent. Ce monstre chimérique acquiert le pouvoir de tuer ses victimes d’un seul regard. Nommé "basilcoq", il a une haleine fétide et surtout, une peau sécrétant un puissant poison. Le sifflement du Basilic peut rendre fou, paralyser et même tuer des hommes s'il y sont trop exposés. On ne sait pas vraiment si son effet mortel est dû à un bruit si strident que les tympans explosent, ou si le sifflement du Basilic a réellement des propriétés magiques. Selon certaines légendes, ces créatures peuvent être tuées en se regardant dans un miroir. Si tu te trouves en présence d'une de ces redoutables chimères, une seule cette arme peut te sauver. Comme son regard est mortel pour tous les êtres vivants, le monstre périra aussi s'il est forcé de regarder dans les yeux de son reflet.

On raconte qu'Alexandre le Grand a ordonné qu'on lui forge un bouclier poli comme un miroir, pour qu'il puisse se protéger des Basilics lors de sa conquêtes vers les Indes. Saint Georges a aussi vaincu un Basilic en tenant son bouclier de sorte que la bête voie sa propre image, causant sa mort.

Lien vers les sources : ICI.

J'espère que cet article vous aura plu, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à vous abonnez à la newsletter, on se retrouve demain pour découvrir un nouvelle créature de légende. 

Le Basilic

Publié dans Série Halloween

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le boudoir d'Amandine 25/10/2020 14:21

Coucou !
Comme beaucoup pour moi le Basilic me fait de suite penser à Harry Potter.
Merci pour ton article qui m'a permis d'en savoir plus !
Bisous

Blonde and Peonies 31/10/2020 12:30

C'est dans ce film que je l'ai découvert, c'est normal des bisous :)

Les Confidences de Lizzie 23/10/2020 09:05

Le Basilic c'est HP automatiquement. Merci pour ces infos :D
Bises

Blonde and Peonies 31/10/2020 12:31

Pour moi aussi, des bisous :)

Annafaitsonblog 22/10/2020 19:50

Quand j'entends Basilic, je pense à Harry Potter lol. Très intéressant ton article en tout cas. J'apprends plein de choses.

Blonde and Peonies 31/10/2020 12:32

Comme pour beaucoup, des bisous :)

Estelle 22/10/2020 13:59

coucou
ca alors ? je ne savais pas que le basilic pouvait être autre chose qu'une aromate.... merci pour l'info.
Bises

Blonde and Peonies 31/10/2020 12:32

Ah ah, des bisous ;)