La Harpie

Publié le par Blonde and Peonies

Hello tout le monde j'espère que vous allez bien, aujourd'hui je vous propose de découvrir une créature de la mythologie grecque, la Harpie. 

Dans la mythologie grecque, les harpies, ou harpyes (en grec ancien "Hárpuiai"), sont les filles de Thaumas et de l'Océanide Électre, quoique certaines traditions en fassent plutôt les filles de Typhon. Elles sont trois : Aello ("bourrasque"), parfois nommée Nicothoé ("pieds rapides"), Ocypète ("vole vite") et Podarge ("pieds légers"), parfois appelé Céléno ou Celaeno ("obscure").

Ce sont des divinités de la dévastation et de la vengeance divine. Plus rapides que le vent, invulnérables, caquetantes, elles dévorent tout sur leur passage, ne laissant que leurs excréments.

Elles ressemble à des oiseaux géants à tête de femme, se sont des Monstre fabuleux, qu’on représentait avec des ailes, un visage de femme, un corps de vautour et des ongles crochus, et qu’on imaginait être extrêmement vorace.

Les descriptions diffèrent légèrement selon les auteurs. Selon Hésiode, elles ont un corps ailé d'oiseau et une tête de femme. Virgile leur donne des visages de fillette et des serres d'oiseau de proie. Homère en fait aussi des divinités des tempêtes, semblables à des cavales sauvages, par opposition aux vents plus doux, qui sont assimilés à des chevaux dociles.

La Harpie

« Leurs traits sont d'une vierge; un instinct dévorant
De leur rapace essaim conduit le vol errant ;
Une horrible maigreur creuse leurs flancs avides,
Qui, toujours s'emplissant, demeurant toujours vides,
Surchargés d'aliments, sans en être nourris,
En un fluide infect en rendent les débris,
Et de l'écoulement de cette lie impure
Empoisonnent les airs, et souillent la verdure. »

Virgile, Énéide, chant III

La Harpie

Elles habitent les îles Strophades, dans la mer d'Ionie, sur la côte du Péloponnèse, car elles sont été chassées par les fils de Borée, Zétès et Calaïs,. Plus tard, Virgile les situera à l'entrée des Enfers avec les autres monstres. On raconte aussi que Zéphyr s'unit à une des harpies, Podargé, qui avait pris la forme d'une jument, et que de cette union naquirent les célèbres chevaux immortels Xanthe et Balios qui seront offerts à Achille, ainsi que Phlogéos et Harpagos, les chevaux des Dioscures.

Elles sont souvent responsable de toutes les disparitions. On racontait que même les dieux n'étaient pas à l'abri de leurs méfaits puisque Aphrodite, Héra et Athéna qui avaient élevé les filles de Pandaros, fils de Lycaos, depuis qu'il avait été tué par Diomède, en firent les frais.
Profitant de l'absence des déesses qui étaient allées sur l'Olympe discuter du mariage des jeunes filles elles enlevèrent leurs protégées pour les donner aux Erinyes comme servantes (Homère, Odyssée).

On surnomme les harpies les "Chiennes de Zeus", car elles sont très difficiles à combattre, volent à très grande vitesse et leurs serres lacèrent les chairs. Elles apportent également la famine, les épidémies et la mort. Quand elles approchent, on dit que l’air s’emplit d’une odeur de putréfaction. Carnassières, elles dévorent leurs proies, surtout les jeunes enfants dont elles raffolent.

Les harpies peuvent s’acharner sur une personne durant des mois, voire des années.

Lien vers les sources : ICI

J'espère que cet article vous aura plu, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à vous abonnez à la newsletter, à demain pour découvrir une autre créature légendaire.

La Harpie

Publié dans Série Halloween

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Estelle 13/10/2020 14:19

Coucou
J'aime bien cette harpie elle me correspond bien ;-)
Bisous