Voltaire, Candide ou l'Optimisme

Publié le par Blonde and Peonies

Hello tout le monde j'espère que vous allez bien, aujourd'hui je vous propose de découvrir un autre classique de la littérature. Candide ou l'Optimisme de François-Marie Arouet, dit Voltaire.

Il s'agit d'un conte philosophique paru à Genève, aux éditions Gabriel Cramer en 1759. C'est un livre que l'on étudie souvent au collège où au lycée.

Résumé :

Chassé du château de Thunder-ten-tronckh pour avoir déposé un baiser sur les lèvres de sa belle Cunégonde, Candide parcourt le monde et en découvre les pires aspects en compagnie de personnages qui partagent, avec lui, leur philosophie de vie. Arrivés au pays d’Eldorado après avoir traversé les Indes, Candide et son nouvel ami Cocambo réalisent que l’or, les pierres précieuses et l’abondance ne leur suffisent pas – le premier parce qu’il ne parvient pas à oublier Cunégonde, le second parce qu’il se souvient qu’il est bon de parader auprès des siens après avoir tant voyagé. 

Voltaire, Candide ou l'Optimisme

Candide met réellement en doute le fameux optimisme de son précepteur Pangloss, lorsqu’il rencontre un esclave et découvre les sévices qui lui ont été infligés. Martin, un vieux savant qui ne s’étonne plus de rien, le laisse également dubitatif car il n’a plus rien à espérer. Martin peut être qualifié de pessimiste, peut-être de réaliste. Pour Martin, tout n’est qu’illusion et calamité. Loin de s'émerveiller devant les modèles sociaux, politiques et les progrès techniques de l'époque, les personnages réalisent au cours du récit que les inégalités sont grandissantes. Dans cette vie simple et pauvre, on leur conseille de cesser de réfléchir aux affaires publiques et de se concentrer sur les fruits de leur jardin. "Les grandeurs sont forts dangereuses" et le travail est le seul moyen de rendre la vie supportable car il éloigne de nous "trois grands maux" : l’ennui, le vice et le besoin. Pangloss enseignera sa doctrine en démontrant à Candide que le moment présent et agréable qui les réunit à la fin du roman n’aurait pas pu avoir lieu s’ils n’avaient pas tous traversé d’atroces épreuves. Son élève conclura en ajoutant que le plus important est de cultiver son jardin.

La morale de Voltaire est que le travail (jardinage) évite l'ennui (occupe le temps), le besoin ( car il produit de la richesse) et le vice (car il n'est pas tenté de dérober les biens d'autrui ).

Bnf

J'aime beaucoup ce livre, car l'histoire, l'aventure est vraiment sympa et si on omet la partie philosophique, elle peut facilement plaire à tous âges. C'est un livre souvent vue au collège et au lycée car c'est assez cool à étudier et la morale philosophique reste assez aisée à comprendre. Les noms sont drôles et l'histoire ne manque pas de péripéties et de passage comique. 

Pour le coup, je ne peux que vous conseillez de le lire, si ce n'est pas déjà le cas, on passe un bon moment. 

J'espère que cette revue vous aura plu, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à vous abonner à la newsletter, à bientôt. 

Voltaire, Candide ou l'Optimisme

Publié dans Cultures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L
Coucou !
Ce livre c'est mon bac de français à l'oral ! Ca me rappelle des souvenirs.
Bisous
Répondre
L
Ce livre me rappelle des souvenirs.
Je ne sais plus en quelle classe j'étais mais je l'ai lu..
Ca ne nous rajeunit pas ^^
Bises
Répondre
L
Hello,
J'ai un vague souvenir de l'avoir lu au collège, mais j'avoue que j'ai quasiment tout oublié !
Bisous
Répondre
I
Tout ce que je sais de ce roman, c'est que mes filles l'ont étudié à l'école et que ça semblait leur être particulièrement pénible ;) Mais l'histoire me semble intéressante, je vais peut-être le lire...

Bisous
Répondre
M
Oula ! Tu me plonges dans les années lycée toi ! Lol le coup de vieux que tu viens de me mettre mdr ???? je ne l’ai pas relu entre temps mais j’en ai un très bon souvenir, je l’avais étudié car j’ai fait un bac L, donc grand classique ! Je le recommande également. Bisous
Répondre
N
Coucou Marion,

c'est un livre que j'ai étudié lorsque j'étais au collège, mais j'avoue que je ne m'en souviens plus du tout. Je ne sais même pas si je l'avais lu en entier *oups*

Bise
Répondre