Rabelais, Gargantua

Publié le par Blonde and Peonies

Hello tout le monde j'espère que vous allez bien, aujourd'hui je vous propose de parler de Gargantua de Rabelais. Gargantua, est le deuxième roman de François Rabelais écrit en 1534. Cet ouvrage est aussi connu sous le nom de « La vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel ».

Il retrace toute la vie de Gargantua depuis sa naissance, son éducation en passant par la guerre qu’il a eu à mener contre Picrocholine.

Rabelais, Gargantua

Grandgousier, le père et Gargamelle, la mère. Contrairement aux autres enfants, Gargantua passa onze mois dans le ventre de sa mère Gargamelle. Pendant le onzième mois de la grossesse, les parents de Gargantua invitèrent tous les villageois à une grande fête. Grandgousier interdit à sa femme de consommer une grande portion de tripes de bœuf car elle était enceinte. Mais emporté par l’ambiance de la fête, Gargamelle ne tint pas compte des recommandations et fit un grand repas. C’est pendant la fête, Gargantua vint au monde d’une façon bien étrange. En effet, Gargamelle accoucha par l’oreille. A la sortie de l’oreille de sa mère, Gargantua ne cria point mais il demanda à boire. En plus de se faire allaiter par de nombreuses vaches, Gargantua adorait boire des litres de vin. Il n’y a pas que les repas de Gargantua qui étaient démesurés. Son habillement aussi l’était car les couturiers durent utiliser des mètres de tissus blanc et bleu pour lui coudre une tenue.

De trois à cinq ans, Gargantua ne reçut pas d’éducation. Il était libre de faire ce qu’il voulait. Il montra donc son grand intérêt pour la nourriture, la boisson et même les femmes. De plus, il montra la grande passion qu’il avait pour les chevaux en bois car il en construisit un grand nombre. Il fut par la suite décidé que Gargantua serait envoyé à Paris afin de poursuivre son apprentissage. Pour cela, on lui donna une énorme jument qui détruisit la forêt, rien qu’avec sa queue. Une fois à Paris, Gargantua trouva une occupation forte divertissante : celle de prendre les cloches de l’église Notre Dame et de les mettre au cou de sa jument. Pendant que Gargantua recevait son éducation dans la capitale, le royaume de son père fut attaqué par Picrochole qui refusait toute négociation malgré l’émissaire envoyé par Grandgousier. Vu la situation, ce dernier fut obligé d’appeler son fils à la rescousse. En revenant pour combattre Picrochole, Gargantua déracina un arbre pour faire la guerre. Sa jument quant à elle, avec l’aide de son urine noya les combattants ennemis. Les Picrochole et ses combattants ne purent rien contre le géant Gargantua qui arriva à les vaincre. A la fin de la guerre, Gargantua soigna et récompensa les hommes qui ont combattu à ses côtés, puis il annonça que le royaume de Picrochole sera donné à son fils, qui s’appellera plus tard Pantagruel.

C'est une œuvre très sympa à lire, pas très évidente, mais qui est assez comique. L'histoire est un peu farfelu mais c'est agréable parce que ça change. Ca reste un classique de la littérature française. Ce n'est pas très simple à lire car ça reste un vocabulaire différent et très ancien. Je ne suis pas une grande fan des histoires où se déroule des guerres mais les chapitres sur le banquets sont vraiment très intéressant ainsi que l'enfance de Gargantua. 

J'espère que cet article vous aura plu, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à vous abonner à la newsletter, à bientôt. 

Rabelais, Gargantua

Publié dans Cultures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L
Coucou !<br /> Je l'ai lu quand j'étais en licence de lettres. Je n'ai pas été une grande fan de ce roman.<br /> Bisous
Répondre
B
Il est particulier, des bisous :)
L
Ça me rappelle il y a 20 ans : j'étais en seconde ahhaa! <br /> Je te remercie pour cette plongée car bientôt ce sera mon ainée qui va s'y coller ^^<br /> Belle journée,
Répondre
B
J'espère que ça lui plaira, des bisous :)
L
Hello, <br /> Ça me fait remonter à mes années lycées.<br /> Bisous
Répondre
B
On est beaucoup à l'avoir lu au lycée, des bisous :)
I
Ah, ça me rappelle des souvenirs! J'ai lu ce roman à l'école, ça fait donc très très longtemps! <br /> <br /> Bisous
Répondre
B
C'est un bon livre, des bisous :)