L'Hydre

Publié le par Blonde and Peonies

Hello tout le monde j’espère que vous allez bien, aujourd’hui je vous propose de parler d’une créature mythologique, l’Hydre.

L’Hydre de Lerne est une créature de la mythologie grecque. L’hydre de Lerne (en Grec ancien : Lernaía hýdra), fille de Typhon et d’Échidna, était un dragon dont le souffle, le sang et les dents étaient empoisonnés. La plupart des sources donnent à l’animal cinq ou neuf têtes mais certains auteurs comme Ovide vont jusqu'à lui en donner cent. Lorsqu’on lui coupait une tête, une ou deux autres, repoussait à sa place. Elle vivait dans un marais aux environs de Lerne et terrorisait les habitants des environs jusqu’à ce qu’Héraclès ne parvienne à la tuer. (Héraclès = Hercule, l’un est le nom de la mythologie grecque, l’autre de la mythologie romaine). Tuer l'Hydre de Lerne constitue le deuxième des douze travaux d'Héraclès. Voici les onze autres : 

  • Biche de Cérynie, 
  • Juments de Diomède,
  • Sanglier d'Érymanthe,
  • Lion de Némée,
  • Oiseaux du Lac Stymphale,
  • Taureau de Crête,
  • Écuries d'Augias,
  • Ceinture d'Hippolyte,
  • Troupeau de Géryon,
  • Jardin des Hespérides,
  • Et la Capture de Cerbère.

Tous sont les enfants d'Echidna et de Typhon. Elle possèdent des attributs fabuleux :

  • Corps de dragon (ou de chien),
  • Plusieurs têtes (cinq, neuf, ou plus),
  • Têtes capables de repousser,
  • Tête centrale immortelle,
  • Sang et souffle empoisonnés

Dès sa naissance, la déesse Héra décida de l’élever sous un platane au lac de Lerne. Pendant ces années-là, l’Hydre fait régner la terreur en ravageant les bétails et les récoltes. Il se nourrit de chair animal et/ou humaine. Héraclès, pour son second travail commandé par Eurysthée, l’attira hors de son repaire avec des flèches enflammées. Mais, Héra le haïssait et n’appréciait pas qu’il s’attaquât à l’Hydre. Aussi, pour le distraire dans sa lutte, elle lui envoya un crabe dont elle fera la constellation du Cancer, Héraclès l’écrasa et le combat reprit. En dépit de la peau du lion de Némée qui le protégeait des morsures du monstre, la bataille fut difficile. Il fut vite assailli par les nombreuses têtes qui se multipliaient. Il fit appel à son neveu Iolaos et lui demanda d’enflammer les arbres de la zone du combat. Aussitôt qu’il coupait une tête, Iolaos brûlait la plaie stoppant ainsi la reproduction des têtes.

L'Hydre

Donc, à la fin du combat, il ne restait plus que la tête immortelle de l’intelligence. Héraclès arriva alors à la trancher, puis il l’enterra. Certains écrits disent que Eurysthée ne reconnut pas la réussite de Héraclès, parce qu’il n’avait pas accompli seul ce travail.

Le Hydre mesure de 10 à 12 pieds de haut ( de 3,2 à 3,6 mètre de haut) et 40 pieds de long (12,1 mètre de long).

Dans la mythologie Grecque, Héraclès est l'incarnation du courage et de la force physique. Les 12 travaux d'Hercule si célèbres semblent être à mi-chemin entre le mythe et la saga héroïque.  La mythologie des douze travaux d'Héraclès a été considérée comme le symbole du refus de la médiocrité, de l'éternité de la vertu ou encore du pouvoir de l'éloquence. Par-dessus tout, les travaux d’Hercule se transposent en un symbole de libération individuelle et de poursuite de l'immortalité par l'expiation de ses péchés. C’est grâce à sa force héroïque, il réussit à vaincre, exterminer ou dominer tous les monstres (symboles d'épidémies, de vices ou de forces du mal) qui croisent son chemin. Soumis aux ordres de son père, Héraclès exécute les travaux un par un. Il ne peut pas commencer un nouveau travail sans avoir terminé le précédent.

L’Hydre de Lerne est ainsi l'un des monstres les plus célèbres de l'Antiquité grecque et appartient à l'un des cycles mythologiques les plus enseignés et représentés : les 12 travaux d’Hercule. L'hydre de Lerne jouit d'une notoriété internationale grâce au rayonnement de ce mythe depuis l'Antiquité.

Mais l'hydre de Lerne est avant tout le symbole du mal dans la mythologie Grecque. Il s’agit du symbole du côté obscur de l'homme, composé d'une haine maléfique et destructrice. Une sorte d’emblème des vices de l'humanité. C'est un combat impossible que l'homme mène contre l'Hydre, le mal ne peut jamais être totalement vaincu. Il altère tous ceux qui entrent en contact avec l'Hydre, en les rendant encore plus mauvais. Chaque victoire contre les côtés obscurs et chaotiques se termine en renforçant les mêmes aspects sombres et bouleversés.

Lien vers les Sources : ICI.

Je vous remet le lien vers l’article sorti le même jour en 2020, il s’agissait de la licorne.

J’espère que cette revue vous aura plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à vous abonner à la newsletter, à demain pour découvrir une nouvelle créature. 

L'Hydre

Publié dans Série Halloween

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L
Coucou !
L'hydre est une créature dont on entend beaucoup parler dans la mythologie. Tes articles sont passionnants.
Bisous
Répondre
B
Oui, la mythologie est tellement passionnante, des bisous :)